La pierre / Géologie / Les roches granitiques

Définitions

Les roches granitiques appartiennent à la famille des roches magmatiques, plutoniques. Leurs caractéristiques sont les suivantes :


 du point de vue chimique : la composition est essentiellement silicatée (73 à 74 % de SiO2 – 13 à 14% de Al2O3 – 8 à 9 % de K2O+Na2O)
 du point de vue géologique : ces roches sont issues de la cristallisation lente d’un magma riche en silicium. Il en résulte une texture grenue solide du à la présence exclusive de cristaux plus ou moins bien développés Par ailleurs, ces roches ne peuvent pas contenir de fossiles.
 du point de vue minéralogique : elles sont composées de minéraux silicatés, qui sont, pour 80%, du quartz et des feldspaths soit potassiques (orthose,…) ou soit calco-sodiques (plagioclases,…). Les minéraux secondaires sont très souvent des micas, plus rarement des amphiboles, pyroxènes.
 du point de vue physique :il n’y a pas de vide laissé entre les cristaux (roches non affectée par les soucis de remontées capillaires,…), la bonne cohésion due à l’engrenage des cristaux induit une grande résistance mécanique, ainsi que la possibilité de prendre le poli.
 en conséquence, ces roches sont utilisées essentiellement en construction, en décoration et dans le funéraire, d’autant plus que les silicates sont des minéraux parfois colorés (feldspaths roses,…). Ce sont des roches peu aisées à tailler où à sculpter, à moins de posséder une grande technicité (outillage performant issu d’une bonne maîtrise de la métallurgie..), ou une grande patience (par succession de chocs et par procédés abrasif).

Leur classification et description se font suivant:

 la composition chimique et la nature des feldspaths : granite alcalin riche en quartz et en feldspaths potassiques, granite calco-alcalin contenant surtout des feldspaths potassiques mais aussi des feldspaths calco-sodiques ainsi que des micas et autres minéraux accessoires, granite monzonitique contenant autant de feldspaths potassique que de plagioclases. Les roches magmatiques grenues contenant une majorité de feldspaths calco-sodiques (plagioclases) sont dénommées grano-diorites par les géologues, mais sont souvent nommées granite des le langage courant.
 la taille des grains : microgranite, granite porphyrique (contenant quelques grands cristaux parfois centimétriques).)

Les roches granitiques appartiennent à la famille des roches magmatiques, plutoniques Les roches granitiques appartiennent à la famille des roches magmatiques, plutoniques
Extraction de granit en carrière :
carrière de Senones
Microscope Obélisque antique en Arles
(Bouches-du-Rhône)
(Source des images : carrière et microscope optique polarisant : S.Guédon LCPC. Obélisque antique d’Arles : A.Blanc, LRMH)

Utilisations

La production actuelle de granite se localise essentiellement dans le Sidobre, la Bretagne, dans la Manche et les Vosges. Cela tient au fait que les granites sont des roches de socle, associées aux massifs anciens : massif central, massif armoricain, massif vosgien.
Ainsi donc, on trouve les granites utilisés en construction traditionnelle dans les massifs central et armoricain : roche de construction de la cathédrale de Limoges, soubassement de la cathédrale de Nantes, basilique du Folgoët, le Mont-Saint-Michel,… Dans le massif vosgien, le grès étant un concurrent sérieux, le granite est peu utilisé dans la construction.
On notera aussi que la valeur décorative de certains granites et granodiorites, leurs ont valus des utilisations prestigieuses, parfois associées à des transports sur de grandes distances y compris dans l’antiquité. Ainsi, l’obélisque antique localisé sur l’ancien forum d’Arles provient d’une carrière de Turquie.
Très souvent, avant le XIXème siècle, les roches granitiques mises en œuvre étaient extraites dans des zones ayant déjà subi des phénomènes d’altération (arénisation, hydrothermalisme…). Elles étaient donc plus faciles à extraire, à tailler et à mettre en œuvre qu’un granite sain, mais aussi plus sensibles aux agressions des agents extérieurs (eau, sels,..).
Les améliorations récentes des outils d’extraction et surtout de façonnage de ces roches dures, mais symboles de la pérennité, ont permit de développer leur utilisation en marbrerie.